croix-jerome-bosch-d636d

L’histoire des juifs nous apprend que ce qui a excite les Egyptiens les Romains les Babyloniens, les Perses, l’Eglise Catholique et son Juif Perfide, les Musulmans, les Espagnols, les Nazis et les Soviétiques continue a tourmenter le monde entier aujourd'hui!

Tous ont voulu les exterminer, les expulser, faire disparaître et dénoncer les Juifs.

Quant au récit de l’esclavage des Hébreux en Egypte, il pourrait s’agir d’une réécriture opérée pendant l’exil à Babylone, afin de plaire au prince Babylonien qui était alors l’ennemi tout déclaré de l’Egypte... A l’appui de cette thèse, le fait que l’on n’ait retrouvé aucun vestige de la présence des Hébreux en Egypte, bien que cette présence ait duré quatre siècles reste une chose inconcevable selon les archéologues

Tout à fait exact, et j’aurai encore à ajouter qu’il se pourrait aussi qu’il n’y ait pas du tout d’Hébreux au départ, et que ces derniers soient en fait des Egyptiens, mais des Egyptiens adeptes du culte d’Athon, première forme d’un dieu unique connu à cette époque.

Les prêtres ont créé le terme Peuple Hébreu donc un peuple d'abord imaginé, puis fabriqué, La Bible mentionne la présence d'un culte lunaire  (2Rois 23:4-5).  

On sait que les Juifs tiennent leur nom de Juda, fondateur d’une des 12 tribus, et du royaume de Judée et je pense que la cause c’est que certains se sentent plus Juifs que Humains, et ce sont ceux-là qui ont été détestés. D’ailleurs les juifs ont toujours donné une toute interprétation de l’Histoire de manière théologique, vu qu’ils n’étaient pas très sûrs que de   peu de faits, toutes les hypothèses sont possibles. Cependant, il faut discerner la transformation du juif religieux en un Juif identitaire, faisant du Juif le spécimen d’une alliance divine. On déteste le juif usurpateur, car il semble qu’il s’est accaparé frauduleusement du divin pour se réclamer d’Abraham et se légitime faire partie d’un peuple élu de Dieu et ne laisse aucune place aux autres, quant on sait le plus souvent que le juif dans la pensée commune renvoie au Judaïsme, contrairement à ce qui est dit, se convertir au judaïsme n'est pas chose aisée, l’aspect sectaire de cette communauté le montre avec force.

Alors qu’il y a beaucoup à juger de ces juifs, déjà dans leur doctrine et surtout dans leur hypocrisie crasse et immonde !

Enfin je reviens aux écrits hébraïques, malheureusement ils n’ont pas pu résister à la recherche historique et archéologique. Le juif se dit outrager de ces vérités historiques parce que les Juifs tiennent à ce que ce soit l’histoire vue par eux qui soit toujours inventée et racontée par les rabbins et les docteurs de la loi rabbinique (qui glorifie des hommes) représenté par le Talmud, qui est censé être une étude des lois orales de la Torah, alors qu’il ne s'agit au fait que d'un subterfuge pour s'approprier la religion juive, en disant que l’Eternel Chef des Armées leur a promit d’en faire un peuple supérieur, un peuple de rois !

Par la réécriture de ces écrits le juif a rendu la Bible truffée de légendes, de contes, de récits de mythes et surtout a tenue à créer une histoire sur mesure pour exister au milieu des autres civilisations qui l’entoure, qui le dépassaient et ignoraient carrément son existence tellement qu’il était insignifiant.

Je tiens à préciser que l’Appellation Ancien Testament n’existe pas chez les juifs cela s’appelle Tanak, un sigle de Torah (les cinq livres ou Pentateuque).La terminologie correcte de l'Ancien Testament est soit la Bible juive, soit les Écritures juives.

Bien sûr, l’Ancien Testament est particulièrement violent, et pis encore, dans le cadre de la Torah, il est furieusement identitaire, ethnocentrique,  ce sont des écrits de haine. Pourtant, ces textes sont régulièrement présentés comme la parole de dieu et des sources de sagesse dans des écrits, l’ancien testament (écrit par des hébreux) justifie l’extermination des habitants de pays de Canaan, ce génocide très clairement attribuée à Dieu dans l’Ancien Testament

Cependant Dieu a lui-même déraciner les juifs de leurs terres par les armées babyloniennes et romaines, détruit leur Temple, et déporté les juifs un peu partout dans le monde antique. Mais aussi que la majorité juive, qui s’est vus être jugés de manière définitive, eux qui ont rejeté et tué leurs prophètes (Ésaïe fut scié en deux, Jean le Baptiste par décapitation et le Christ reste le point culminant de leurs crimes)

« Il n’est resté que la seule tribu de Juda: Juda même n’avait pas gardé les commandements de l’Eternel, son Dieu, et ils avaient suivi les coutumes établies par Israël.- L’Eternel a rejeté toute la race d’Israël; il les a humiliés, il les a livrés entre les mains des pillards, et il a fini par les chasser loin de sa face.» 2Rois 17.19-21

« Vous avez été rebelles contre l’Eternel, depuis que je vous connais. » Dt.9.23

« Moïse cria à l'Éternel, en disant: Que ferai-je à ce peuple? Encore un peu, et ils me lapideront » Exode 17.4 »

Ces juifs qui vivent encore dans l’ancien testament, nostalgiques d’une lointaine époque supposée sous les rois Saül, David et Salomon, devront accepter que ce soit terminé. Même leur peuple est méconnaissable. Il ne ressemble en rien à ce peuple de l’Israël antique.

On peut aisément constater à la lecture de la bible hébraïque que le Dieu Yahweh, tel qu'il est décrit dans ces écrits, se plaint continuellement de son peuple élu. Il le menace des pires calamités, n'hésite pas à le châtier par la foudre, la peste, les tremblements de terre, la famine....Il regrette même de  l'avoir choisi, et s'apprêtait à l'exterminer...

Et Yahweh dit à Moïse : Jusques à quand ce peuple (le peuple choisi par Yahweh) me méprisera-t-il ? Jusques à quand ne croira-t-il pas en moi, malgré tous les prodiges que j'ai faits au milieu d'eux ? Je les frapperai par la peste, et je le détruirai ... Nombres 14:12-13

« Ils ont excité ma jalousie par ce qui n’est point Dieu, Ils m’ont irrité par leurs vaines idoles; Et moi, j’exciterai leur jalousie par ce qui n’est point un peuple, Je les irriterai par une nation insensée. » Dt 32.21

Étonnant, n'est ce pas, qu'un dieu Yahweh Chef des Armées, réagisse comme un homme, et pique une colère destructrice, pour ensuite faire marche arrière, vexé dans sa fierté et dans la crainte des moqueries. On peut facilement comprendre qu’il ne s’agit que d’un dieu imaginaire, inventé par les rabbins. C’est à la fois la conséquence négative de l’élection et un vieux argument de cet Exode Mythique pour justifier une suprématie, comme c’est dur d'être juif pratiquement sans aucun passé pour se valoriser et surtout avec une obsession accentuée à vouloir trouver (et même inventer) des traces de ce qui n'a jamais existé que dans les ouvrages de propagande religieux juifs.

Je suis désolé de dire que toutes ces raisons me poussent à refuser de voir que le Dieu Yahweh de l’Ancien Testament, ce Dieu qui ne peut être celui de tous les peuples, de tous les croyant, ne peut être celui de l’Islam et donc ne peut être le mien ?

Tout le monde sait qu'en Islam, toutes les religions au départ se valent, sont très bonnes et véridiques et forment d'ailleurs la seule et unique religion. 

Mais au fil du temps elles ont effectivement été tout simplement altérées. Il ne fait aucun doute que les messages révélés avant l’islam ont été à chaque fois corrompues et c’est pourquoi l'humanité a reçu une autre révélation.

Pourquoi Dieu aurait-Il fait descendre à chaque foi une autre révélation si les Écritures précédentes n’avaient pas été altérées ?

Pourquoi l’Ancien Testament présente t-il un Dieu qui dit : Tu ne tueras point et qui pourtant dit de sacrifier certains peuples et de tuer jusqu’au nourrissons ?

Pourtant dans cet Ancien Testament, Le meurtre et le viol furent la Volonté de Dieu à certaines périodes; serait-il nécessaire de citer des passages du livre de Josué ou des Juges et bien d’autres après où la conquête a donné lieu à des exactions incomparables.

Seulement voilà, entre la Bible et le Qur’an, la différence vient de la révélation que l’on y trouve. La révélation c’est toujours une intervention du divin, et l’homme la reçoit, bon gré, mal gré, mais il la reçoit. Or il s’agit de deux révélations distinctes, et contradictoires. La Bible est le mélange d’une révélation et d’un autre dieu, et de la subjectivité des auteurs l’ayant écrite.

Hormis quelques détails d’ordre universel la Bible et le Qur’an sont tout simplement incompatible. Le choix s’impose…

Dans l’épisode de la femme adultère, le Message de Jésus est en rupture radicale avec l’Ancien Testament, c'est-à-dire l’Ancienne Alliance et c’est d’ailleurs pour cela qu’il sera Crucifié  que les chrétiens suivent les préceptes de Jésus, et donc une nouvelle alliance, rendant l’ancienne obsolète quant on sait que  la circoncision comme signe de l’Alliance entre Dieu et son peuple rattache ce rite à Abraham lui-même, le père des croyants, L’un des textes vétérotestamentaires précise « L’incirconcis, le mâle qui n’aura pas circoncis la chair de son prépuce le huitième jour, cette vie-là sera retranchée de son peuple. Il a violé mon Alliance ».

Si Jésus était le Fils de Dieu ou Dieu lui-même devenu chair, Pourquoi alors une deuxième alliance, puisque c’est lui-même qui avait ratifié la première avec les patriarches ?

Il y a beaucoup de différences d’approches de l’Ancien Testament entre le judaïsme et le christianisme. Pour le judaïsme, l’Ancien Testament est à la fois, une histoire de famille et la source de la norme religieuse. Pour l’église c’est essentiellement l’histoire et la préfiguration de l’Evangile

Le Nouveau Catéchisme (guide spirituel de l’église) réaffirme que Dieu n’a pas pu se tromper en choisissant les porteurs de «sa parole» à l’époque de l’Ancien comme du Nouveau Testament, et que les chrétiens doivent donc toujours croire eux aussi que c’est bien Dieu qui a très expressément commandé le très exprimé génocide des Cananéens comme décrit dans l’Ancien Testament. Ce serait partial s’il s’agissait d’examiner les apports du judaïsme et du christianisme. Mais ce n’est pas du tout le sujet.

Sous Saint Louis par exemple au 13ème siècle, les juifs abandonnaient la lecture de la Bible, de l’Ancien Testament, du Pentateuque pour se consacrer à l’étude du Talmud, dont certains écrits absolument méprisants et abjects envers les Chrétiens ont scandalisé la société. Cependant dans la liturgie catholique, les écrits de l'Ancien Testament sont nécessaires à la foi chrétienne. et donc le Dieu que Jésus révèle dans les évangiles n'est pas si éloigné du Dieu de l'Ancien Testament…

Selon S. Augustin le Nouveau Testament est caché dans l’Ancien, alors que l’Ancien est dévoilé dans le Nouveau !

Jésus le Chrétien y est insulté et son nom blasphémé des façons les plus ignobles, la Sainte Vierge qualifiée de prostituée, les Chrétiens traités de chiens, « Les juifs sont des humains, non les goyim, ce sont des animaux. » ou encore « Lorsque vous mangez en présence d’un goy c’est comme ci vous mangiez avec un chien. » et d’autres horreurs de ce type, y compris l’incitation au meurtre : « Vous pouvez tuer un goy avec vos propres mains. »

Le Talmud a été brûlé plusieurs fois en place publique, comme en 1242 et 1244, et ceux qui continuaient à  le lire ont été persécutés. Il faudra attendre 1806-1807, et Napoléon Bonaparte qui réunira pendant un an un consistoire israélite afin de débarrasser le judaïsme de ce tissu d’horreurs abominables, et assouplir le communautarisme Juif (mariage, lois, juridiction...).

Ce serait partial s’il s’agissait d’examiner les apports du judaïsme et du christianisme. Mais ce n’est pas du tout le sujet.

Cela fait plus 2000 ans que les pauvres théologiens chrétiens s’échinent à y comprendre quelque chose mais la plupart des idées émises sont rejetées ensuite comme hérésies par l Eglise catholique suite à cette discordance dans la Trinité. Le sujet a fait l'objet de beaucoup de dégâts dans l'histoire de la Spiritualité Chrétienne. Beaucoup de débats sur ce sujet encore de nos jours pour essentiellement savoir qui est Dieu et qui est Jésus ou qui est le Saint-Esprit.

Nous aimerons bien comprendre que les attributs de Dieu dans les écrits religieux qui nous approchent relativement des qualités divines qui sont propres au Divin mais qui échappent pleinement à notre compréhension, tout comme les descriptions du paradis ou de l'enfer.

Or, il n’y a aucune que l'Unicité de Dieu est absolue à l'image du caractère absolu de tous ses autres attributs !

Elle ne doit souffrir d'aucune nuance, d'aucune souillure, d'aucune limite !

IL est l'UN (al-Wâhid), IL est l'Unique (al-Ahad), IL est l'indivis et l'indivisible (al-Samad). IL a crée tout ce qui existe, il n'a jamais rien engendré (lam yalîd) et jamais rien ne l'a engendré (lam yûlad) sous quelque forme ou sous quelque intitulé qu ce soit !

Voilà ce qu'est Dieu pour le monothéiste digne du nom.

Pour conclure, le comprends bien que ce commentaire n’est qu’une tentative superbement imparfaite, une goutte d’eau encore bien troublé qui ne changera pas le cours des choses mais si, à tout le moins, j’ai pu donner à voir l’intérêt qu’il y aurait à éviter d’amalgamer, A côté de Jésus, Le Vrai Dieu s’efface, Il n’a pas un grand rôle à jouer sinon celui d’aimer Ses créatures. En réalité Jésus était un homme doué et sincère mais entouré par des rapaces et son message a été récupéré à d’autres fins. Donc ce n’est pas un prétendu Fils de Dieu, ni fondateur de religion.

Jésus le Chrétien est le résultat conjoint de l’imagination, de la fiction et de l’ignorance. Quand les chrétiens  vénèrent ce fils de Dieu devenu chair, ils ont en tête quelqu’un qui n’a rien à voir lié à l’histoire biblique mais seulement basé sur des affirmations non historiques émanant de légendes apostoliques

Cette croyance s’inscrit dans la logique même des fausses conceptions faisant de Dieu, un père, donc affectueux et compatissant à l’égard de ses enfants, un Dieu d’Amour et de tendresse qui traite sa postérité de la même façon, qu’il s’agisse des justes ou des méchants. Selon cette théorie, même Satan, en tant que créature divine, pourrait prétendre à l’amour de Dieu et à l’amour également, pourquoi pas, puisque les chrétiens devront aimer leurs ennemis et Satan en est un. Et tous les blancs ne sont pas coupables de tous les maux! Et tous les muzz ne sont pas innocents!

Nous ne croyons donc pas en la même Personne, et tous les chrétiens ne sont pas coupables de tous les maux et tous les Juifs ne sont pas innocents, puisque leurs écrits prétendent qu’ils sont supérieurs à toutes les autres humains Le livre des Juifs, le Talmud, (précisément le Talmud de Babylone), ainsi que le Kabbale, déclarent que les Juifs sont destinés à conquérir et asservir les non-Juifs, et à tuer tous ceux qui s’opposent à cette quête. Le Talmud dit: « Les meilleurs des Goyim, tuez-les! »! !!!!!

Dans ce cas, il y a lieu de s’interroger sur le sens unique de la notion de Justice divine du Dieu des juifs et comment devra-t-elle se concrétiser pour tous les autres?

Au grand sourire de l’église, avec son dogme d’amour, On n’entendra jamais ces religieux dénoncer les doctrines raciales et nuisibles du Talmud juif. Les religieux chrétiens deviennent spécialistes des études sur l’Islam, nous apprends constamment sur la haine que certains chrétiens ont eue envers les  musulmans. Mais sur les Juifs et leur arrogante doctrine de la race, pas un seul mot pour dénoncer le caractère arrogant et raciste du Talmud.

Pourquoi cette évidence est-elle couverte, jamais mentionnée?

Quant au Dieu chrétien, on comprend pourquoi les chrétiens ont tendance à transgresser les interdis, à confondre le licite et l’illicite car, selon eux, le Salut et le Paradis sont d’office promis à tout le monde !

Est-il juste que les pudiques qui souffrent durant toute leur vie pour l’amour de Dieu soient considérés et récompensés comme les criminels qui oppriment, exploitent et tuent leurs semblables ?

Ce sont ces erreurs que le Qur’an s’est appliqué justement à corriger. Car il s’agit d’une question décisive, qui va déterminer le sort et le destin final de l’humanité. Après la mort, prendront fin les épreuves, la foi et les œuvres et il ne reste plus que le jugement dont il résulte et pour l’éternité- châtiment ou récompense.

Allah ne rendra pas la vie à ceux qui ont fait le mal pour réparer ni à ceux qui ont fait le bien pour en faire davantage encore.

Seul sera pris en compte ce qui a été acquis. ‘‘Aujourd’hui, c’est un jour d’action sans bilan et demain un jour de bilan sans action’’.

On nous a toujours dit ne pas prendre tout au pied de la lettre dans la lecture de l’Ancien Testament. C’est donc à prendre ou à laisser. Mais, il écrit dans la Bible que le peuple élu est Israël. Ce n’est pas un débat!

Nous restons donc sur notre faim