626f050f10c5e09dde9a90a106d63a47_XL

La croyance catholique est obsédée par l’activité sexuelle, qu’il s’agisse de la réglementer, de la limiter ou de la dénoncer. Or, en empêchant les prêtres d’avoir des relations sexuelles normales, l’Église laisse la porte ouverte à des relations anormales. Un gouffre sépare aujourd’hui l’Église catholique d’une part grandissante de ses fidèles. 

 Un telle citation, on la retrouve un peu partout sur certains journaux et livres, quand une religion arrive à ce point de grotesque et que ses adeptes tirent sur les autres une supériorité, je ne vois vraiment plus quels arguments peuvent encore faire penser que ce dogme a quelque chose à transmettre.

 Un petit inventaire des méfaits du Saint-Siège du Catholicisme avec particularité: flatte les plus bas instincts il fait transcender, sublimer et oublier pour ne garder que l'essentiel.

 Les faits les plus marquants diablement se situent  dans les guerres de doctrines qui pouvaient bien inquiéter l’église et la diviser, dans ses débuts, comme par exemple ce deux cas:

En effet les Ariens supposent que Jésus christ n'est pas le fils de dieux mais un être doté de pouvoirs exceptionnels Cette hérésie, qui touche un point essentiel de la foi chrétienne: «La divinité de Jésus», a été condamnée par le concile de Nicée en 325.

Les Unitariens supposent à leur tour un strict respect du monothéisme, Dieu n’a donné de concession exclusive à personne, d’où, pour un chrétien unitarien, le devoir d’ouverture envers les autres religions sincères. et rejettent tout ce que les Eglises ont surajouté aux indications jugées authentiques des évangiles, pour des raisons intéressées.

Les Ariens et les Unitariens entres autres qui furent massacrés, brûlés vifs sur des bûchers et excommuniés

En fait c'est un contentieux entre chrétiens !

 Quant au règne des Eglises  on trouve de tout dans les comportement des Papes du Saint siège: assassins, violeurs, pédophiles, usurpateurs, conquérants sanguinaires, sadiques, débauchés de toutes sortes, charlatans, sorciers, inquisiteurs, le moins qu’on puisse dire c’est que ces deux pontifes ci*dessous sont considérés comme des pires qui soit pour noircir le tableau.

 Alexandre VI Borgia, pape de 1492 à 1503, le pape de toutes les corruptions et de tous les vices, tel est son credo, qui a laissé dans l'Histoire du Vatican une image scandaleuse, sur fond d'adultères, de viols, d'incestes, d'orgies et de meurtres. Il aurait finalement péri empoisonné.

  Plus tard, Pie III, son successeur, interdit une messe pour le repos de l’âme d’Alexandre, en déclarant qu’«Il est blasphématoire de prier pour un damné ».

On trouve à son sujet dans l’ouvrage Chronologie des Papes de Jean Mathieu-Rozay: « Il était complètement corrompu. Sa résidence pontificale du Latran, envahie aussitôt par les femmes, les eunuques et les esclaves, devint le palais de la débauche, seul domaine où le pape ait une indéniable compétence ».

 Si dans l’histoire de la papauté il y a des histoires sanglantes, celle de Sixte IV reste l’unes plus sanglantes gravées dans l’histoire du Vatican suivie de celle de son successeur. Sixte IV, pape de 1471 à 1484, qui fit construire la chapelle Sixtine, nomma cardinaux six de ses neveux. L'un d'eux, devenu le "pape soldat" Jules II, multiplie les ventes de bénéfices ecclésiastiques, de dispenses et d'indulgences (une réduction du temps de purgatoire promise aux généreux fidèles après leur mort). notamment pour financer la construction de la basilique saint-Pierre. le pape faisait ainsi du favoritisme. Par ailleurs il autorisa les actes de sodomies alors réprimées par l’église pendant les étés à cause de la chaleur qui pouvait rendre fou et donc devenir un péché.

 Le pape Sixte IV décède le 12 août 1484 et c’est le pape Innocent VIII qui le remplace, connu aussi pour sa traque des sorcières suite à la publication du célèbre Malleus Maleficarum (le Marteau des maléfices) manuel de lutte contre les démons, qui devient rapidement le bréviaire de tous les inquisiteurs. Les femmes, sexe faible, sont plus souvent dénoncées comme sorcières, que les hommes comme sorciers. Machisme oblige ?

Le juge frappe sa sentence avec un marteau. Sans doute que c'est en rapport à ce marteau-là que Nietzsche parle de ‘’philosopher à coup de marteau’’.

 Autant dire que le christianisme est une religion de l’amour, cela ne restera qu’une vaste fumisterie!!!!!

 Et oui ! Tout ça est rempli de douleurs, mais tournons la page !!!!!!

 Il est bon de rappeler que pour le Saint siège, toute réflexion doctrinale se situe dans le prolongement de la Déclaration Nostra Aetate (A notre époque) du Concile Vatican II. Il s’agit de la première prise de position officielle de l’Église à l’égard de l’islam après plusieurs siècles de coexistence difficile et de méfiance mutuelle.

 Il est opportun  de signaler que la rivalité religieuse occupe une place capitale dans les travaux de ce Concile II et nul besoin, toutefois, d’être un fin politique pour rappeler les desseins des tenants de ces superbes déclarations.

 Donc pourquoi cette déduction par ceux qui ne veulent pas croire en l’existence d’un Dieu pourvoyeur de vérité dans une nouvelle révélation divine ?

 C’est peut être la peur d’avoir compris que l’Islam est le summum et la finalité  de la révélation divine qui abolit tout ce qui est antérieur.

 Toutefois, je dois avouer que le 2500 Gardiens de la Foi Chrétienne n’avaient pas le monopole de l'impartialité et de la rigueur d’une argumentation positive, leur discours me semble plutôt un discours réducteur et négatif car l'histoire divine n'est pas si simple.

 Le Père Jacques Lanfry, le Père Pierre Duprey Pierre Duprey, le Père Joseph Cuoq, l Le Père Robert Caspar et le Dominicain Georges Chehata Anawati du Caire, ainsi qu’un autre Dominicain, le Père Jérôme Hamer, et également le Père Jean Corbon, de Beyrouth, ont été sollicités comme experts au Concile Vatican II qui avaient concluent dans leurs travaux respectifs que la Foi Chrétienne ne reconnaît pas comme vraie la “Révélation Coranique’’ et ne peut pas de plus prétendre être justes les interprétations du Qur’an comme une révélation finale de Dieu, présentant la sagesse et une vérité rationnelle.

 Ce processus de médisance du monde musulman a pour principal objectif l’hégémonie du christianisme et de son appui spirituel qui est l’église chrétienne. Pour cela, la mise en procès médiatique  de l’Islam et du Qur’an à la seule dimension guerrière, par l’intermédiaire de ces religieux pseudo spécialiste de l’Islam lui permettrait de renverser son principal concurrent: La véritable religion musulmane et l’ultime révélation

 Il est au fond comique de voir ces torrents de bons sentiments aux passions libidineuses animent la promotion de l’anti-islam avec un argument de bévues supposées théologiques pour la clôture de cette Assemblée.

 «Je suis en possession de la vérité, qui n'est pas avec moi est dans l'erreur ».?

 De quelle vérité l’église catholique se réclame t-elle en le disant ?

 La présentation de la foi chrétienne comme prototype d’un enthousiasme du Divin et les autres religions comme approximations déficientes ne peut être qu’incompréhensible, irrationnel surtout que la foi chrétienne ne procure aucune certitude.

On peut se demander quel est cet obscur dessein ?

 Aujourd’hui le pape est un chef d’État, un monarque absolu. Le Vatican en tant qu’État se comporte ni plus ni moins comme n’importe quel autre État, en politique politicienne, avec la corruption, les mensonges et les crimes qui vont avec. Ce qui n’empêche pas un grand nombre de religieux de vivre de manière exemplaires, en s’efforçant de composer leur soif de pouvoir, leur instinct de domination, la peur de l’étranger, leur violence quasi innée voire animale avec leur conviction de détenir l’ultime vérité.. 

 Cependant tous les prêtres catholiques ne sont pas des curés, c'est que l’église apporte le pouvoir à ceux qui arrivent à se faire passer pour les "représentants" de Dieu.

 Ce qui peut être considéré comme un obscurantisme organisé par l’église catholique et ses représentants, afin de conserver les masses dans l’ignorance et de les empêcher d’utiliser leur propre raison,  On ne peut mieux illustrer l'état de soumission et d'endoctrinement de ces adeptes pour cela que l’église utilisait l’angélisme, l’irénisme et l’idéalisme.  

C'est très "pédagogique"

 Par ailleurs la situation économique du Vatican est difficile à évaluer car cet État outre les dons, ses principales sources économiques sont le fruit des investissements financiers et les rentes du vaste patrimoine immobilier que le Vatican possède dans le monde entier,

 La Vatican paradis fiscal devant l'éternel se permet sans aucun doute de répondre au besoin de toutes les opérations d’evangilisations en terre musulmane et surtout assuré un financement aux opérations obscurs pour l’intérêt général du Vatican.. Une grande interrogation a été portée sur la mort de Jean-Paul Ier, qui avait annoncé vouloir s'attaquer au scandale de la Banque du Vatican et qui est décédé quelques jours après, de manière énigmatique.

 Je crois que le christianisme est une version du Judaïsme simplifiée par un demi-Dieu et ne se considérait pas comme un fondateur d'une nouvelle religion. il n'était pas chrétien mais un juif. Il n'avait aucune intention de commencer même une secte, encore moins une nouvelle religion, au contraire, il était un rabbin qui voulait renouveler la foi de Moise et ne pas la changer, mais seulement convaincre des brebis égarés juifs.

 Le christianisme a atteint son pole de déviation de ses débuts juifs lorsque les chrétiens juifs ont été dépassés en nombre par les convertis païens et avec la conversion de la politique romaine au christianisme.

 Cependant cette croyance s'est implantée avec d'autant plus de faciliter dérivant ses formes initiales de culte du judaïsme et se réunissant dans la synagogue ou la maison juive de culte. J'ai entendu combien ils étaient capables de romancer leur cursus pour vendre une forme de vérité toute relative dont se réclame l'Eglise catholique.

 Je crois que c'est encore le cas aujourd'hui. On le voit bien dans la vie de tous les jours où le pire des maux et des mots qui peuvent accabler sont xénophobie, islamophobie, homophobie, qui font plus ou moins référence aux horreurs auxquelles ont pu mener la haine de l'étranger, la haine d'une race ou d’une religion, éventer le mensonge, et dire que c'est une suprématie, une ségrégation et que ceux qui s'y adonnent, sont des gens mégalo, leur personnalité construit un ego surdimensionné.

 Le Vatican régit les attitudes chrétiennes face aux Musulmans :

La vision de l’islam reste très négative, cette ambiguïté a par malheur été entretenue par les autorités vaticanes par bon sentiment et utilisent l’islam comme repoussoir pour sauvegarder les valeurs ancestrales de la chrétienté et surtout instrumentalisent la peur dans un projet idéologique de rejet de l’autre. L’islam bouleverse l’équilibre et il met en garde à la fois contre la liturgie des données chrétiennes sacramentelles et la dimension sociale de l’évangélisation parce qu’elle serait une manière de tromper l’autre.

 Mais les autorités pontifes encouragent autant le secret que l'intrigue. Cette culture du secret a notamment contribué ces dernières décennies à masquer des affaires de pédophilie, qui ont finalement éclaté au grand jour. Elle a aussi alimenté des rumeurs sur des montages financiers suspects ou sur des scandales de blanchiment d'argent sale.

 Le chrétien prend ses croyances pour des vérités gravées dans la roche, alors que tous les préceptes de la religion catholique sont  construits sur du sable, mais pour ligoter quelqu’un, il suffit de l’entraîner dans les mensonges et les compromissions.

 Ce qu'il y a de terrible dans la chrétienté, c'est le culte de la frayeur,

 -Imaginez la détresse de ces nonnes serviant d’esclaves sexuels, que l'Eglise en tant qu'institution avait reconnu que des prêtres et des évêques avaient commis des agressions sexuelles sur des religieuses. ?,

 Alors bienvenu la crise des vocations! !!!!!

 -imaginez tous ces enfants élevés dans cette anxiété dans l’institution catholique qui est désignée très souvent comme «l’une des plus grandes communautés homosexuelles au monde ».

 Et on ose nous faire par outrecuidance des leçons sur le respect de la vie avec leur secte pétrie de mensonges, d’horreurs et de falsifications.

 L’omerta en vigueur dans l’Église catholique au visage sinistre pour imposer le secret aux victimes d’abus sexuel de la part d’un prêtre, et au prêtre auprès de qui sont dénoncés les faits, et à tout témoin éventuel, pour certains  la dénonciation de cette loi de silence entraîne l’excommunication. En général c’est motus et bouche cousue !

  Le Vatican est comme traumatisé. Il a peur de lui-même mais surtout il ne faut pas dénoncé depuis longtemps dans ses homélies l’hypocrisie et le mensonge de nombreux responsables religieux

Cela veut dire: prie, confesse-toi, tais-toi, approuve sans réserve tout ce que dit le Vatican, même s’il fait marche arrière.

 La vérité n’était pas bonne à dire !

 De très jeunes fillettes, de différents ages, ont rapporté avoir été tripotées par le religieux durant la confession ou au catéchisme :

‘Quand il nous demande nos péchés, il nous caresse les seins.  Disaient elles !

 Selon ces témoignages convergents, il pose sa main sur la tête, le cou, les cuisses des fillettes, ou même la glisse sous leur pull-over. Les familles qui ont osé déposer plainte sont, dans les villes concernés, vues d’un mauvais œil, car tenues pour responsables du départ de ce prêtre, dont le blâme et la sanction ne reste le plus souvent q’un cas d’attouchements avec un acquittement parmi tant et tant d’autres ! »

 J'ai entendu combien ces religieux sont capables de romancer leur cursus pour nous vendre une forme de vérité.. Je reste très sceptique

 Il y a certes des problèmes que le Vatican et le monde Musulman n’ont jamais résolus jusqu’à présent :

Le christianisme n'a jamais reconnu l'islam comme un mouvement légitime et fiable. Il n'a jamais considéré l'Islam comme faisant partie de sa propre tradition et accentuer une hostilité cachée ou déclarée vis-à-vis de cet Islam dont