evangiles_150

Quand certains musulmans se lancent dans l'étude du Christianisme, ils sont mis au carcan par les chrétiens au cri de mensonges, aussi et contrairement à un vieux principe chrétien évangélique qui consiste à accuser l’accusateur même, j’expose un peu les sources probables des Evangiles, qui sont en fait un plagiat des textes de cultures anciennes. Pour les chrétiens, les paroles d'évangile sont des vérités incontournables, quelque chose de sacré mais pour tous ceux qui ont pris le parti de ne pas croire au caractère divin de ces ouvrages, ce ne sont que des racontars. .

D'ailleurs comment pourrait-il en être autrement.

Quatre hommes greffiers et sans lettres passent pour les véritables auteurs des récits qui contiennent la vie de Jésus-Christ c’est sur leur témoignage que les Chrétiens se croient obligés d’admettre le dogme qu’ils professent, et d’adopter une conception théologienne formulée par les prêtres.

En fin de compte, le clergé chrétien ne sait pas vraiment avec certitude qui a écrit les Evangiles !

Personne ne peut être absolument certain de l’exactitude ou de l’authenticité des Evangiles, en particulier des paroles qu’ont attribuées les auteurs à Jésus lui-même.

Ni les auteurs des Evangiles, ni ceux des autres livres du Nouveau Testament n’ont réellement été les témoins oculaires des évènements qu’ils décrivent. C’étaient des gens qui ont écrit des textes selon les traditions orales et écrites transmises de génération en génération depuis plusieurs décennies après l’ascension de Jésus. Pour cette raison, les différents experts qui ont étudié les textes au fil des siècles, ont souligné que plusieurs facteurs ont joué un rôle dans la formation de ces textes.

Les auteurs ont écrit les Evangiles sous l’influence de leurs propres cultures, croyances, connaissance, ou leurs préjugés. Pour cette raison, ces textes sont humains, et ne sont pas d’aucune inspiration divine. Nulle part les auteurs ne se sont identifiés par leur nom dans les textes, ou prétendus avoir vu ou s’approcher de Jésus.

Le livre de Daniel Chapitre 6, ce passage nous décrit la souffrance injuste que Daniel a reçue. Et en réfléchissant quelques peu sur la façon dont se sont passés les faits, l'on peut les comparer aux souffrances de Jésus pour comprendre que les auteurs du Nouveau Testament se sont bien inspirés de l’histoire de Daniel.

Daniel avait des ennemis qui cherchaient à l'accuser mais qui n'ont trouvé aucune preuve contre lui parce qu'il était innocent:

Daniel 6.4 Alors les chefs et les satrapes cherchèrent une occasion d'accuser Daniel en ce qui concernait les affaires du royaume. Mais ils ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose à reprendre, parce qu'il était fidèle, et qu'on n'apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais.

Ce qui était aussi le cas de Jésus :

Luc 22:2 Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens de faire mourir Jésus; car ils craignaient le peuple.

Matthieu 26 59-60 Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient quelque faux témoignage contre Jésus, suffisant pour le faire mourir.

Mais ils n'en trouvèrent point, quoique plusieurs faux témoins se fussent présentés. Enfin, il en vint deux,

Un grand rassemblement est requis pour effectuer la condamnation de Daniel :

Daniel 6.7  Tous les chefs du royaume, les intendants, les satrapes, les conseillers, et les gouverneurs sont d'avis qu'il soit publié un édit royal, avec une défense sévère, portant que quiconque, dans l'espace de trente jours, adressera des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, sera jeté dans la fosse aux lions.

Un grand rassemblement est requis pour effectuer la condamnation de Jésus :

Matthieu 27.1 Dès que le matin fut venu, tous les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple tinrent conseil contre Jésus, pour le faire mourir.

Luc 22.66  Quand le jour fut venu, le collège des anciens du peuple, les principaux sacrificateurs et les scribes, s'assemblèrent, et firent amener Jésus dans leur sanhédrin.

Darius a été contraint de mettre à mort Daniel par une loi profane :

Daniel 6.8  Maintenant, ô roi, confirme la défense, et écris le décret, afin qu'il soit irrévocable, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable.

Pilate a été contraint de mettre à mort Jésus par une loi profane :

Jean 19.7  Les Juifs lui répondirent: Nous avons une loi; et, selon notre loi, il doit mourir, parce qu'il s'est fait Fils de Dieu.

Jean 19.12  Dès ce moment, Pilate cherchait à le relâcher. Mais les Juifs criaient: Si tu le relâches, tu n'es pas ami de César. Quiconque se fait roi se déclare contre César.

Daniel a prié trois fois Dieu à genou :

Daniel 6.10  Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem; et trois fois le jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant.

Jésus a prié trois fois Dieu à genou :

Matthieu 26. 44  Il les quitta, et, s'éloignant, il pria pour la troisième fois, répétant les mêmes paroles.

Les ennemis de Daniel se sont présentés devant Darius pour accuser Daniel :

Daniel 6.12  Puis ils se présentèrent devant le roi, et lui dirent au sujet de la défense royale: N'as-tu pas écrit une défense portant que quiconque dans l'espace de trente jours adresserait des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, serait jeté dans la fosse aux lions? Le roi répondit: La chose est certaine, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable.

Les ennemis de Jésus se sont présentés devant Pilate pour accuser Jésus :

Marc 15.1 Dès le matin, les principaux sacrificateurs tinrent conseil avec les anciens et les scribes, et tout le sanhédrin. Après avoir lié Jésus, ils l'emmenèrent, et le livrèrent à Pilate.

Darius était triste et essayait de délivrer Daniel :

Daniel 6.14   Le roi fut très affligé quand il entendit cela; il prit à coeur de délivrer Daniel, et jusqu'au coucher du soleil il s'efforça de le sauver.

Pilate était triste et essayait de délivrer Jésus :

Luc 23 20 Pilate leur parla de nouveau, dans l'intention de relâcher Jésus.

21 Et ils crièrent: Crucifie, crucifie-le!

Jean 19.12  Dès ce moment, Pilate cherchait à le relâcher. Mais les Juifs criaient: Si tu le relâches, tu n'es pas ami de César. Quiconque se fait roi se déclare contre César.

Les ennemis de Daniel insistaient fortement pour que Darius condamne Daniel :

Daniel 6.15  Mais ces hommes insistèrent auprès du roi, et lui dirent: Sache, ô roi, que la loi des Mèdes et des Perses exige que toute défense ou tout décret confirmé par le roi soit irrévocable.

Les ennemis de Jésus insistaient fortement pour que Pilate condamne Jésus :

Luc 23.23 Mais ils insistèrent à grands cris, demandant qu'il fût crucifié. Et leurs cris l'emportèrent

Darius cède :

Daniel 6.16  Alors le roi donna l'ordre qu'on amenât Daniel, et qu'on le jetât dans la fosse aux lions.

Pilate cède :

Luc 23.24 Pilate prononça que ce qu'ils demandaient serait fait.

La peine de mort de Daniel était prévu aux environs du coucher du soleil :

Daniel 6.14  Le roi fut très affligé quand il entendit cela; il prit à cœur de délivrer Daniel, et jusqu'au coucher du soleil il s'efforça de le sauver.

La peine de mort de Jésus était prévu aux environs du couché du soleil :

Luc 2352 Cet homme se rendit vers Pilate, et demanda le corps de Jésus.

53 Il le descendit de la croix, l'enveloppa d'un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n'avait encore été mis.

54 C'était le jour de la préparation, et le sabbat allait commencer.

Darius avait souffert la nuit à cause de l'accusation de Daniel :

Daniel 6.18 Le roi se rendit ensuite dans son palais; il passa la nuit à jeun, il ne fit point venir de concubine auprès de lui, et il ne put se livrer au sommeil.

La femme de Pilate a souffert la nuit à cause de l'accusation de Jésus :

Matthieu 27.19  Pendant qu'il était assis sur le tribunal, sa femme lui fit dire: Qu'il n'y ait rien entre toi et ce juste; car aujourd'hui j'ai beaucoup souffert en songe à cause de lui.

Darius se rend tôt le matin à l'endroit où Daniel devait être mis à mort :

Daniel 6.19  Le roi se leva au point du jour, avec l'aurore, et il alla précipitamment à la fosse aux lions.

Plusieurs femmes se rendent tôt le matin à l'endroit où Jésus devait être mis à mort :

Matthieu 28.1  Après le sabbat, à l'aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l'autre Marie allèrent voir le sépulcre.

Luc 24.1 Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu'elles avaient préparés.

Les ennemis de Daniel sont punit avec leurs femmes et leurs descendances :

Daniel 6.24  Le roi ordonna que ces hommes qui avaient accusé Daniel fussent amenés et jetés dans la fosse aux lions, eux, leurs enfants et leurs femmes; et avant qu'ils fussent parvenus au fond de la fosse, les lions les saisirent et brisèrent tous leurs os.

Les ennemis de Jésus sont punit avec leurs femmes et leurs descendances (D'après Actes 1.20, le Psaume 109 concerne les ennemis de Jésus, plus particulièrement Judas) :

Daniel a eu confiance en Dieu :

Daniel 6.23  Alors le roi fut très joyeux, et il ordonna qu'on fît sortir Daniel de la fosse. Daniel fut retiré de la fosse, et on ne trouva sur lui aucune blessure,parce qu'il avait eu confiance en son Dieu.

Jésus a perdu confiance en Dieu :

Matthieu 27:46  Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?

Marc 15:34  Et à la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Eloï, Eloï, lama sabachthani? ce qui signifie: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?

Ainsi, les souffrances de Daniel et de Jésus étaient d'une similitude frappante. Les deux personnages sont tout deux des envoyés de Dieu qui sont accusés injustement. .

Voici d’autres proximités entre le Livre d’Enoch et le Nouveau Testament

Enoch 64:4 et une voix fut entendue du ciel.

Matthieu 3:17 Et voici, une voix fit entendre des cieux  ces paroles

Enoch 6:9 Mais pour les élus, à eux la lumière, la joie, la paix ; à eux l’héritage terrestre

Matthieu 5:5 Heureux les doux, car ils posséderont la terre.

Enoch 50 : 2,4,5, et les justes seront des anges dans le ciel.

Luc 21:28 votre délivrance est proche.

Matthieu 22:30 A la résurrection... on est comme des anges dans le ciel.

Matthieu 13:43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père

Enoch 93:7 Malheur encore à ceux qui possèdent l’or et l’argent, car ils périront ;

Matthieu 26:24 mais malheur à cet homme-là par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux eût valu pour cet homme-là de ne pas naître !.

Un autre exemple de reproduction

En Hébreux 10, 5-9, il est écrit : "C'est pourquoi Christ, entrant dans le monde dit : Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m'as formé un corps ; tu n'as agréé ni holocaustes, ni sacrifices pour le péché. Alors je dis : voici je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) pour faire ta volonté".

Or ces versets sont une reproduction d'un passage du livre Psaumes où il est mentionné, en 40, 7-9 : "Tu ne désires ni sacrifice ni offrande, tu m'as ouvert les oreilles ; tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. Alors je dis : voici, je viens avec le rouleau du livre écrit pour moi. Faire ta volonté, mon Dieu, je le désire ; ta loi est au fond de mes entrailles."

Par ailleurs, ces paroles n'appartiennent pas à Jésus mais à David, auteur présumé du psaume !

D’autres reproductions sont à mentionner:

1Samuel 2,26 : L’enfant Samuel continuait à grandir et il était agréable à Dieu et aux hommes.

Luc 2,52 : L’enfant Jésus continuait à croître en âge et en sagesse devant Dieu et devant les hommes.

Il y en a bien entendu d’autres proximités souvent plus illustrant !!!

À l'instar de ces bricolages, le christianisme est totalement déséquilibré en prenant en considération que le Nouveau Testament ne contient aucun texte qui a été écrit par un témoin direct de Jésus. Et que toutes les histoires concernant Jésus dans les évangiles peuvent être retrouvé dans des traditions dans le monde antique, et des cultures entières s'étaient établies autour d'eux, des dieux anciens tant d'histoires, y compris la Transfiguration, la Descente en Enfer et l'Ascension, sont retrouvées dans les mythes d'autres dieux.

Que Jésus reste un personnage mythologique au même titre des dieux grecs, romains, égyptiens, sumériens, phéniciens, indiens ou autres, qui sont tous actuellement acceptés comme des mythes plutôt que comme des personnages historiques

Conclusion, il est d’autant plus intéressant de souligner, par contraste, l’origine humaine des témoignages évangéliques  écrits par Matthieu, Marc, Luc, Jean. Les Évangiles ne sont pas des émanations divines, mais juste un plagiat dans les diverses écritures antérieures.

il faudrait en conclure que le christianisme n’est pas une « religion du Livre », comme le veut la formule plus simple qui recouvre certainement les monothéismes. Si donc le christianisme est la religion de quelque chose, il ne peut être que la religion du Christ.

Et ben entendu le Christ n’est pas un livre. ?

Quoi qu'il en soit, les auteurs des évangiles sont dans l’histoire de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours, alors l’Église d’aujourd’hui est appelée à dire toute la vérité à ses ouailles ?