517PjPRUzCL

Un bon nombre du clergé chrétien se lancent dans l'étude de l’Islam, ils se permettent dans une démarche prosélyte indélicate et osée de s’adresser aux musulmans pour les inviter à sortir de leurs convictions religieuses tout en estimant que  les sources du Qur’an sont bibliques et surtout que l'islam n'est  pas une révélation nouvelle, tant les choses sont dites avec dédain et insolence. Leur discours de sentiers battu est d’autant plus étrange que l’hostilité affichée à l’égard de l’islam et des musulmans ne trouve aucune justification.

Ces même religieux chrétiens piétinant dans la plus grande intelligence, expose que l’Islam est un mensonge, une véritable  attaque frontale, violente et tout à fait gratuite, car rien ne la justifie, La luxure les pousse à croire qu’ils détiennent l’ultime vérité sur le reste de l’humanité...  

Donc! Le problème de l’Islam, c’est les Chrétiens, et les attaques des gens de l’Eglise qui visent à discréditer par tous les moyens possibles, toute autre conception du salut en dehors du Christ, car ils avaient bien compris que le Saint Coran, comme dernière révélation abroge la Bible et toute sa composante, quant on sait avec convenance que bible n’est pas une “bibliothèque rose” mais une œuvre de littéraire de commentaires humains et d’opinions personnelles, rédigée a posteriori par des religieux peu scrupuleux de la secte monothéiste de Jérusalem, exilés à Babylone, humiliés ces auteurs mentors étourdis se sont inventés et arrangés des actes de bravoure guerrière, de légendes, de contes, d’histoires et récits de mythes et d’auto glorification du peuple Juif, qui s'est créé une histoire sur mesure pour exister au milieu des autres civilisations l'entourant qui le dépassaient et ignoraient carrément son existence tellement qu’il était insignifiant et surtout pour ces religieux de calmer leurs angoisses existentielles de vaincus et de frustrés de l’histoire.

Donc le Qur’an n’est nullement de source biblique mais bel et bien une révélation divine et le débat sur l’authenticité du Qur’an ne sera jamais clos. C’est impossible tout simplement parce que le Qur’an sera toujours considéré faux par ceux qui ne veulent y croire en l’existence d’un Dieu pourvoyeur en esprit de vérité.

A part des suppositions sans fondements (en plus de leurs thèses contradictoires), ils ne donnent aucun résultat probant et cohérent. Leurs déformations massacrent le Texte, et montrent qu’en tentant de remplacer le sens classique par la signification de la langue araméenne ou syriaque, cela ne donne aucun sens ni aucune cohérence d’ensemble, contrairement à la langue arabe qui coordonne et opèrent une forte cohésion à tout cela, mais ils n’hésitent pas à accuser toujours  que la langue du Qur’an n’est pas claire?

Justement je citerai le sens même du mot Arabe, ‘Arabi, est celui-ci : Clair, sans ambiguïté, sans équivoque, précis, au sens cristallin du terme, dans sa forme, c’est à dire dans les lettres qui le composent, dans la sonorité qu’il produit, comme dans son sens, tout se tient, il est parfait.

C’est la règle de base, la racine du mot, construite autour de 3 consonnes, en est l’ossature, sur laquelle d’autres consonnes, et d’autres voyelles, vont se rajouter, pour ainsi donner un sens nouveau au mot. En cela on dira que c’est une langue complète.

Le Qur’an est très clair sur ce point:  

Nous l’avons fait descendre, un Coran en arabe, afin que vous raisonniez. 3. Nous te racontons le meilleur récit, grâce à la révélation que Nous te faisons dans ce Coran même si tu étais auparavant du nombre des inattentifs.} (Quran, Sourate 12 : V2-3)

Que retient-on du Qur’an?

IL N’Y A DE DIEU QUE ALLAH,, c’est tout, le Qur’an ne sert qu’a un seule chose, trouver son chemin de retour, une lumière, un guide, mais le Qur’an ne guide pas ceux qui le rejettent, il ne Guide que ceux qui croient en l’au-delà ?

Pour éclaircir cela davantage, il faut jeter un regard neutre sur le Qur’an. Le Qur’an est un rubis brillant et sa vérité indique son origine divine et se manifeste non seulement en un seul aspect, mais dans des milliers d'entre eux. Aucun livre précédent n'a exposé cette preuve à l'appui de sa vérité.

Cependant il est important de signaler qu’en fait le Qur’an ne mentionne aucune des histoires hallucinantes sous la période de Jésus, le Qur’an n’inclus que quelques courts passages sur un «homme, prophète pour les Juifs» qui aurait été rassembleur et prêchait la bonne parole, et un message religieux dans le cadre de sa propre tradition religieuse sans avoir l'intention de commencer une nouvelle religion avec un nouveau nom.

Cette grande spécificité n'est possédée par aucun autre livre. Parmi les raisons et les preuves qu'il a énoncées à l'appui de son origine divine et de sa supériorité remarquable, aucun être humain ne peut et ne pourra jamais produire une seule ligne qui puisse lui être comparée.

Au niveau de l’enseignement il est purement et simplement l’origine divine, le Qur’an ne prône pas la mort des infidèles, le voile pour les femmes, le djihad, la vengeance, l’insulte. Le Qur’an est une marche des mœurs d’un peuple qui oublie la morale: les sacrifices humains sont interdits, il ne doit pas y avoir de vengeance disproportionnée, les femmes ont leur place dans la société  Le Qur’an instaure des règles morales pour le bien être de l’humain.

Parmi les principes généraux du Qur’an, on trouve :

La protection de la vie humaine – l'Islam vint avec plusieurs lois, décrets et interdits, tels que :

L'interdiction de prendre une vie sans droit légal, et le fait de considérer l'assassinat d'une seule âme comme équivalent à l’assassinat de l'humanité toute entière. Allah dit : ( […] celui qui tue une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. )

Où est la haine de l’autre ?

Y a t’il un appel de haine envers l’autre ?