pastoreasovelhas_belverede_eliseuantoniogomes

«Le chrétien, coeur implacable a poussé la haine de l'amour jusqu'à l'amour de la Haine:L'Enfer, cette inclémence, est la première institution chrétienne.» (Marcel Jouhandeau /1888-1979/Algèbre des valeurs morales, 1935)

 Quelle Blague !!!!!!!

Le Prétendu message "d'amour" de cette doctrine, est trompeur, sa substance même est amputée, maléfique et caduque.

 Le  modèle Jésus montrant la voie dans les Evangiles n'est pas le type de personnalité "amour" et "Aimez ses ennemis" que l'Eglise aurait vouloir véhiculer, car dans la lecture du Nouveau Testament  nous relevons que Jésus Fils de Dieu est :

Semble grossier (Jean 2: 4, Matthieu 12:48, Marc 3: 33-4),

Mesquin (Matthieu 15:26, 17:17, 23: 33-5),

Offensant (Jean 8:44 , Matthieu 23: 13-29),

Abusif (Matthieu 12:39, 23: 23-9, Luc 11:44),

Irrespectueux (Matthieu 11: 21-3, 16: 4, 23: 13-9) ,

Divisant (Mt 10:35, Luc 14:26),

Raciste (Matthieu 15:26) 

Enclin à la violence (Matthieu 10:34, Marc 11:15, Luc 12: 49-53, 19:27, 22:36).

Tenté par le diable (Marc 1:13, Luc 4: 2). 

Commande le vol (Matthieu 21: 1-3, Luc 19: 29-34), 

Tendance homosexuel (Marc 14: 49-52, Jean 13:23). 

 A-t-on assez entendu parler des prétendues valeurs chrétiennes, comme si le simple fait d’être chrétien prédisposait ordinairement à une sorte de valeurs humaines ; Sainteté,  bonté, générosité, l’honnêteté, qui ne peut se manifester sans le recours  à  suivre le chemin de Jésus Christ, le sauveur. Les chrétiens, allant dans ce sens, pensent avoir des raisons.

 C'est cette certitude qui reste à dénoncer, car chez les chrétiens la véracité de la doctrine est traitée et vécue comme une certitude absolue, que le christianisme est la seule vérité, et que les autres religions sont diaboliquement inspirées et pourtant cette religion n’a pas le monopole de l'objectivité et de la sagesse.

 Les chrétiens ramassent pour impressionner divers arguments détournés sans laisser assez de temps pour en peser la vraie valeur de l'autre, ils laissent entendre que :

 "Les autres (Musulmans) n'ont pas d'argument"

 Un bel argument !!!

 Les chrétiens ne voient que peu d'intérêt à discuter avec des gens qui ont de vrais arguments contre eux. Ils se font ensuite une joie de citer à tort et à travers divers motifs, pour discréditer toute idée de critique de leur croyance qu’ils présenteront donc comme la seule option d’être dans le vrai, mais seulement accusée et dénigrée à tort.

 Quant au Prêtre, on peut aisément constater que c’est un homme qui n'a point de simplicité, qui est double, qui est opposé à lui-même dans ses actions et dans le sentiment de son cœur. Sa vie n'est qu'une comédie digne de honte et de mépris. il peut mentir au nom de la religion, au nom de la philosophie, au nom de la science, au nom du droit, au nom de la politique, au nom de l'économie, et dans le cadre de quelque activité que ce soit dans sa messe, il n’y a que le goût du mensonge qui l'empêche d'accomplir sa vocation divine d'être un témoin de la vérité; par le mensonge auquel il obéit habituellement, il devient plutôt ennemi de la vérité.

L’homme d'Eglise en a tout simplement oublié d'être humain.

 «Qui veut faire l'ange fait la bête » : avertissait  Pascal !

 En conclusion c'est toujours comme ça: le chrétien vit dans le délire et ne sait rien comprendre et rien dire de vrai sauf que sa foi chrétienne lui a fait connaître Dieu personnellement, il exclu  toutes les autres croyances qui seraient de fausses doctrines inventées par les hommes et menant à la perdition éternelle, les incroyants  ne sont pas sauvés, parce qu'ils n'ont pas cru à Jésus-Christ, "le seul chemin au Père"."